Journaliste de formation, j’exerce ce métier comme indépendante à titre complémentaire pour Le Soir, Le Vif, Gael… Je travaille également comme journaliste et chargée de communication au Centre culturel du Brabant wallon. Par passion et à titre personnel, dans le village où j’habite, j’ai initié un projet de mémoire collective mis sur pied par le Centre culturel de Beloeil. Le livre « Empreintes campenaires » devrait sortir d’imprimerie courant septembre 2017. Il réunit les témoignages des habitants sur différentes thématiques : la vie économique, les fêtes villageoises, les loisirs…

Je suis curieuse de tout et, surtout, des « gens ». Je dis souvent en boutade que je ne sais pas si je suis devenue journaliste à cause de cette curiosité naturelle ou si elle s’est développée par déformation professionnelle. Mais c’est certain, pour moi, tout est digne d’intérêt !

Ce qui me plaît particulièrement, dans mon travail comme dans la vie quotidienne, c’est de rencontrer l’être humain, de découvrir son univers et d’en dresser le portrait, par petites touches. J’aime poser des mots sur ce qui transparait au gré des entretiens qui, pour être professionnels, n’en sont pas moins parfois très intimes et émouvants.

La place disponible dans les pages d’un quotidien ou d’un périodique étant limitée, je suis ravie de pouvoir me prêter à l’exercice dans une formule plus ample et l’idée de rédiger des biographies m’enthousiasme donc particulièrement.

J’ai hâte de faire votre connaissance et celle de votre entourage, familial, amical ou professionnel. De tisser avec vous le fil de votre histoire, sur le ton que vous aurez choisi : factuel, poétique, humoristique… De creuser les différents pans de votre vie en nous aidant de toutes les archives qui pourront nourrir votre biographie. D’entamer ce voyage littéraire en votre compagnie et de mettre ma plume à votre service.